RSI: Martine Pinville fait un discours sous narcotique

Temps de lecture : 2 minutes

Cet article a été lu 4068 fois

Martine Pinville, la sous-ministre des petites mains, a prononcé un discours sous acide pour l’inauguration des locaux du RSI de Rennes. Alors que des manifestants protestaient dans la rue contre la toxicité de ce régime imposé aux travailleurs indépendants, la représentante du gouvernement, elle-même inspectrice des impôts, a déclamé les contre-vérités d’usage sur le dossier: les choses s’améliorent et vont quand même mieux que si elles étaient pires.

Discours ou provocation de Martine Pinville?

Sans surprise, puisque la langue de bois est la seule autorisée pour les ministres, Martine Pinville a défendu les contre-vérités officielles:

“En cinq ans, nous avons réalisé de vraies réformes au bénéfice des travailleurs indépendants, qui s’achèveront en 2017 pour assurer un service fonctionnel et de qualité aux 6 millions d’assurés”

Ah oui? En 2017, l’amélioration du RSI, à l’oeuvre depuis 5 ans (rien que ce délai en dit long sur l’étendue du dégât et la tolérance inouïe du pouvoir exécutif vis-à-vis de dysfonctionnements qui empoisonnent la vie de 6 millions d’assurés), sera donc achevée en 2017… Ceux qui ont fait une marche à travers la France en novembre pour protester contre le chaos du RSI seront heureux de l’apprendre. Ils peuvent en tout cas témoigner de l’étendue du mensonge officiel. Ceux qui postent régulièrement des commentaires cataclysmiques sur ce blog, décrivant le sort qui leur est réservé par le RSI y ajouteront leur voix.

Les indépendants, grandes victimes d’un système au service des fonctionnaires

On peut quand même se demander quelle rationalité ce genre de discours, qui ne peut résonner que comme une provocation, revêt dans un contexte aussi tendu. Il serait intéressant de voir quel discours Martine Pinville prononcerait devant ses collègues inspecteur des impôts si les difficultés du RSI se posaient depuis plus de 10 ans aux agents du ministère des Finances.

À n’en pas douter, ce que les gouvernements de droite comme de gauche banalisent, minimisent, parce que seuls les travailleurs indépendants en sont victimes, serait depuis longtemps réglé de façon expéditive si des fonctionnaires des Finances devaient le subir. Aucun syndicat de fonctionnaires ne tolérerait, pour ses ressortissants, le dixième, que dire: le centième des dysfonctionnements dont les indépendants sont l’objet depuis 10 ans.

print

3 commentaires sur RSI: Martine Pinville fait un discours sous narcotique

  1. Personnellement ( Gérant SARL) je suis pour la suppression TOTALE du RSI avec obligation de s’assurer et cotisation vieillesse dans le privé en libre choix.
    Je suis en guerre au TAS contre le RSI avec perte du 1er Round ! Appel en cours …

    Problème : Je suis affilié au SDI, Syndicat des indépendants, et le lavage de cerveau ayant fait son oeuvre, le SDI est pour une réforme du RSI et pas sa suppression avec retour à la LIBERTE !

    Je vous laisse imaginer l’usine à gaz en cours..

    Si, même le syndicat des indépendants est intoxiqué, je vois pas l’espoir de sortir de ce système…

    C’était juste un court témoignage d’un citoyen qui n’en peux plus…et qui se sent bien seul..

  2. N’oublions pas que le régime des indépendants a été voulu par eux-mêmes à une époque où ils étaient nombreux et de ce fait n’ont pas voulu intégrer le régime général. Quant à la gestion du RSI c’est un véritable scandale et il faudrait bien un Hercule pour nettoyer les écuries d’Augias.

  3. Il faudrait pouvoir tous stopper l’envoi de nos cotisations pendant 1 an pour que les doléances des indépendants soient réellement prises en compte, mais comment réussir à fédérer des indépendants…
    RSI = VOL
    Et, dans notre combat, les gens chargés de ce type de dossier sont des incapables complets, et, surtout, incapables de comprendre des “indépendants”, et ce n’est sûrement pas cette pauvre sous sous – ministre qui semble, vue ses origines socio professionnelles, être capable de quoi que ce soit…
    Indépendants, crevez en paix, et ne troubles pas nos fonctionnaires en burn out avec des semaines de 32 h et sans doute pas plus de 2 à e dossiers à examiner par jour…
    Jeune commercial avec des journées marathon, j’ai été marié (on fait tous des conneries…) avec une femme qui était rentrée dans ce genre de système… elle abattait un nombre trop élevé de dossiers dans ses journées, et ses collègues étaient venus la voir à plusieurs pour lui expliquer qu’elle ne pouvait pas continuer à ce rythme, ça foutait “une mauvaise ambiance” entre elles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
France 3 fustige le dernier déplacement de Manuel Valls

Article initialement paru sur le site de la CGC Médias. France 3 fustige le dernier déplacement en Occitanie de  Manuel...

Fermer