Sleeve gastroplastie : la nouvelle technique du traitement de l’obésité qui se développe en France

La sleeve gastroplastie fait son trou en France. Véritable alternative au ballon gastrique et aux chirurgies plus lourdes, cette technique largement utilisée aux Etats-Unsi et chez nos voisins européens à démontré son efficacité. 

Contrairement au reste du monde, l’obésité en France aurait tendance à se stabiliser. D’après les études PNNS et Estaban, en 2015, 54% des hommes adultes seraient concernés par le surpoids ou l’obésité. Les femmes seraient un peu moins d’une sur deux à être touchées (44%). Du côté des 6-17 ans, 16% des garçons et 18% des filles seraient au moins en surpoids. Là encore, une tendance qui s’est stabilisée depuis 2006.

Pour autant, difficile d’évaluer le coût de ce problème de santé. En 2012, le Trésor Public affirmait qu’il était d’1% du PIB, soit 20 milliards d’euros. Un montant comparable à celui de l’alcool et du tabac.

Parallèlement, de nouveaux traitements voient régulièrement le jour. Dernièrement, la sleeve gastroplastie a fait son apparition et continue de se développer.

Une nouvelle alternative non chirurgicale

En pratique, cette technique permet de réduire la taille de l’estomac sans en passer par la chirurgie. Pour ça, des sutures non résorbables sont réalisées par voies naturelles grâce à une fibroscopie de l’estomac et sous anesthésie générale. Des sutures sur trois points sont réalisées afin de réduire de deux-tiers la taille de l’estomac. 

La vidange des aliments est alors réduite. La sensation de satiété est atteinte plus rapidement, obligeant à ingérer de plus petites quantités de nourriture. L’intérêt de cette opération est de ne pas avoir recours à une chirurgie lourde, les douleurs son moindre, le patient sort de l’hôpital le lendemain de l’intervention, et l’efficacité est plus importante que pour l’utilisation d’un ballon gastrique. Ce dernier ayant une durée de vie de 4 à 12 mois, la sleeve gastroplastie serait efficace pendant près de deux ans.

Par ailleurs, cette technique est accessible aux personnes ayant un IMC entre 27 et 40kg/m2, dont le poids ne serait pas assez élevé pour bénéficier d’une chirurgie bariatrique. De même, cette opération est aussi accessible aux personnes concernées par la chirurgie bariatrique mais qui la refuserait.

Avec une alimentation adaptée, la perte de poids serait d’environ 20kg. Cette technique qui arrive à peine en France (elle date de 2012), est largement utilisée aux Etats-Unis, en Espagne et en Italie avec à chaque fois des résultats comparables. En France, Paris, Lyon et Lille sont les têtes de gondole de ce type d’intervention.

 

Seul frein, le prix. Le docteur Vianna Costil, spécialiste en gastro-entérologie et hépatologie, précise que comme le ballon gastrique, le patient supporte seuls la totalité des frais d’intervention et d’hospitalisation », la Sécurité Sociale ne prenant pas en charge ce type d’intervention. 

A titre indicatif, ces frais s’élèvent à environ 3 000 euros pour la pose d’un ballon gastrique, et sont de l’ordre de 6 500 euros pour une sleeve gastroplastie. 

Docteur Vianna Costil, spécialiste en gastro-entérologie et hépatologie

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Vol d’un fusil HK G36 de la police pendant les émeutes à Paris : symptôme d’une police qui n’a plus de moyens

C'est un fait : les forces de l'ordre en force manque de moyens. Mais alors que régulièrement elles pointent du...

Fermer