L’action sociale, l’Alpha et l’Omega de la différenciation sur le marché de la protection sociale complémentaire

16 mars 2016 Redaction 0

L’Action Sociale des groupes de protection sociale complémentaire a profondément évolué ces dernières années. Elle s’est structurée et s’est professionnalisée poussée par la volonté des acteurs de rendre plus efficiente la gestion des budgets alloués, de trouver d’autres débouchées à ces formidables « usines services » et de construire des axes de différenciation forts. Les dernières évolutions réglementaires, on peut parler d’un « avant » et d’un « après ANI », les nouvelles conditions de recommandations de branche, et la généralisation de la complémentaire santé des salariés parachèvent ce processus. L’Action Sociale s’inscrit aujourd’hui comme un outil puissant de l’enrichissement « Services » des offres assurantielles.   * * *   Historiquement, les Institutions de Prévoyance et les Mutuelles ont développé, aux côtés des métiers de la protection sociale complémentaire, un métier à part entière, l’Action Sociale. Fruits de l’histoire, de la gouvernance, de la culture, du positionnement et de l’ancrage territorial des groupes de protection sociale et des groupes mutualistes, les actions sociales des différentes structures font apparaître des différences très sensibles. Toutefois, elles partagent des réalités assez proches, avec un déficit de communication, une faible intégration aux stratégies marketing et commerciale, et des activités majoritairement orientées vers des […]