La qualité de vie au travail devrait rattraper les entrepreneurs et les employeurs

27 septembre 2018 Eric Verhaeghe 0

La qualité de vie au travail (QVT) devrait prochainement s’imposer comme un sujet majeur pour l’ensemble des entrepreneurs et des employeurs. Les organisations syndicales viennent de demander aux organisations d’employeurs d’ouvrir une négociation interprofessionnelle sur le sujet. Le sujet mérite d’être suivi de près. Alors que le gouvernement a demandé aux partenaires sociaux de s’emparer d’un sujet très technique dans la foulée du rapport Lecocq sur la santé au travail, les organisations syndicales souhaiteraient que les organisations patronales ouvrent un chantier parallèle: celui de la qualité de vie au travail, qui devrait rapidement devenir un sujet essentiel dans l’organisation des entreprises et dans le scope des entrepreneurs. Une intersyndicale sur la qualité de vie au travail Cette négociation a de bonnes chances de prospérer. La demande émane en effet d’un communiqué commun des cinq organisations syndicales. Pour les organisations d’employeurs, il sera difficile d’y opposer un refus pur et simple. Cette impossibilité est d’autant plus forte et d’autant moins vraisemblable que le sujet, en apparence, ne « mange pas de pain », et prête particulièrement le flanc à des mesures incitatives sans portée contraignante ou fiscales. Traditionnellement, les organisations d’employeurs ne s’opposent pas à ces séances interminables de négociation où les syndicats […]

Dialogue social: le CESE rend un avis

19 octobre 2016 Redaction 0

Comment promouvoir le dialogue social? Le Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) vient de rendre un avis sur le sujet, sous la plume de Jean-François Pilliard (UIMM) et de Luc Bérille (UNSA). Il formule un certain nombre de recommandations destinées à favoriser le développement de la culture du dialogue social. Quelle finalité pour le dialogue social? On retiendra en particulier cette recommandation, amenée comme suit: Enoncer clairement les objectifs assignés au dialogue social est un préalable nécessaire pour en faire percevoir l’utilité à l’ensemble de nos concitoyens. Pour les acteurs sociaux, le rappel des buts ultimes du dialogue social et de ses effets pour l’ensemble de la société peut favoriser une vision plus équilibrée de leurs relations. Le sens des échanges entre les acteurs du monde du travail échappe à la compréhension de nombre de nos contemporains. Selon l’image qu’en donnent les grands médias, le dialogue social se réduit très souvent à des négociations « défensives » sur des modalités de licenciements et de fermeture de sites. Dans cette optique, la dimension la plus positive du dialogue social, sa contribution au renouvellement du contrat social est complètement occultée. Définir avec une certaine solennité la finalité du dialogue social en rappelant qu’il est […]

Droit du travail et dialogue social : Suisse qui rit, El Khomri qui pleure

4 mai 2016 Jean-Marc Boyer 1

La réforme du droit du travail donne bien du fil à retordre aux socialistes et fait les choux gras de l’opposition, qui d’abord gênée aux entournures, a pu s’en donner à coeur joie depuis que le texte et la gauche partent en vrille. Le patronat ne sait plus quel saint se vouer : Saint Valls, Sainte Marie (Myriam) El Khomri ou Saint-Glinglin ! Il est tapi, prostré ou couché pendant que d’autres sont Nuit Debout. La CFDT continue son chemin de croix sur la voie de la collaboration avec ses amis socialistes et les syndicats protestataires sautent sur l’occasion pour protester contre la démolition des acquis sociaux. C’est la chienlit ! C’est cela le dialogue social à la française : zizanie et cacophonie gauloises. L’âge d’or de l’abondance des grains (des avantages sociaux) à moudre est dernière nous. Aujourd’hui, il faut négocier l’adaptation voire l’abandon des acquis et des conquêtes sociales : dur, dur ! Si la France est l’enfer du droit du travail, outre-Jura existe un paradis. Depuis quelques temps, la Suisse est à l’honneur, et pas seulement pour ses scandales financiers. Son économie nous fascine : un taux de chômage à 4,3%, un PIB/habitant de 81 276 dollars, un salaire médian de 6 189 FS […]

Pas de réchauffement climatique pour le dialogue social

3 février 2016 Eric Verhaeghe 0

Le dialogue social est-il comme le sexe ? Plus on en parle, moins on le pratique ? En tout cas, après de longues diatribes hollandaises sur les bienfaits de la méthode, sur les vertus du dialogue, etc., un véritable hiver semble s’être installé entre les partenaires sociaux interprofessionnels. Le climat est tel qu’on peut s’interroger sur la tournure que les événements vont prendre dans les prochaines semaines.   Le poker du compte personnel d’activité Une première mesure de la glaciation est donnée par la négociation sur le compte personnel d’activité (CPA), qui a fait chou blanc mardi dernier. Les syndicats ont unanimement rejeté la proposition du MEDEF, conduit par le président de l’UIMM Alexandre Saubot, qui n’incluait pas le compte pénibilité dans le compte personnel d’activité, brutalement réduit au seul compte formation. Une prochaine réunion le 8 février devrait conduire à une nouvelle proposition patronale, alors qu’une réunion en janvier avait déjà été annulée faute, pour les employeurs, de pouvoir se mettre d’accord sur une proposition acceptable. L’incapacité du patronat à s’unir est une malédiction qui semble poursuivre Alexandre Saubot, déjà victime du même phénomène dans la première négociation qu’il avait conduite sur la rénovation du dialogue social en entreprise. […]

Jean-Denis Combrexelle : « il ne suffit pas d’ajouter des couches normatives supplémentaires pour relancer la négociation collective »

8 décembre 2015 Leo Guittet 0

La mission d’information sur le paritarisme continue ses réunions, auditions et tables rondes. Lors de la réunion du 18 novembre 2015, la mission d’information a auditionné Jean-Denis Combrexelle, président de la section sociale du Conseil d’Etat et ancien directeur général du travail, également auteur du fameux rapport Combrexelle sur la négociation collective, le travail et l’emploi.   Un constat : des accords collectifs de faible qualité Combrexelle commence son audition en rappelant que s’il est « de bon ton de dire que avec ses 3 000 pages, le code du travail sature le dialogue social et la négociation collective, et tue l’initiative, la réalité s’avère plus compliquée ». Il affirme que sur le plan juridique, le droit social français renvoie davantage à la négociation collective que le droit allemand : mais en pratique, c’est autrement différent. L’objectif du rapport qu’il a rendu était de partir de ce constat paradoxal pour proposer des avancées concrètes sur le plan de la négociation collective. Il ne remet pas en question le nombre d’accords qui peuvent être signés par la négociation, au contraire M. Combrexelle dévoile des statistiques plutôt favorables à ce niveau, mais il parle d’un problème sur le plan qualitatif : »J’ai présidé pendant treize […]