La souffrance continue son règne à l’hôpital

14 décembre 2017 Charlotte Charlier 0

Une fois n’est pas coutume, les conditions de travail dans les hôpitaux sont à déplorer. Cette fois, c’est l’établissement de Montluçon qui a lancé un mouvement de grève, dénonçant un « malaise à l’hôpital ». On le sait, le secteur des hôpitaux est en crise. Entre les nombreux rapports qui dressent le constat de leur mauvaise gestion, les alertes lancées sur les dangers qui pèsent sur le secteur ou même la possible disparition de certains établissements, l’actualité n’est pas rose. Cette fois, c’est un nouveau cas de grève à l’hôpital de Montluçon en Auvergne-Rhône-Alpes. Moins de médecins mais une plus grande activité Depuis le 18 novembre, la grève a commencé avec les salariés des urgences.  Deuxième tour de force le 22 novembre, avec le service chirurgie qui rejoint les urgentistes pour la grève. La raison n’est pas nouvelle : un manque de personnel pour une activité en hausse. Les agents dénoncent également l’impossibilité de prendre des congés liés aux heures supplémentaires et aux RTT. Et pour ceux qui sont en congés, il n’y a pas de remplacement prévu, ce qui augmente la charge de travail du personnel présent et les plannings se voient modifiés en raison de l’absentéisme. L’augmentation de l’activité de cet […]

CHU de Nice : le retour à l’équilibre financier ou la disparition

11 décembre 2017 Adrien Pittore 0

C’est une situation que ne connait que trop bien le CHU de Nice. Criblé de dettes, il est encore sous le coup d’un Contrat de retour à l’équilibre financier. Sauf que cette fois, ce dernier inclus des suppressions de postes et de lits, ce que contestent fermement les syndicats. En 2007 déjà, le CHU de Nice affichait l’un des plus gros déficits de France : 37 millions d’euros puis 31 millions d’euros l’année suivante. En cause, des coûts trop élevés. De leur côté, les personnels dénonçaient des cadences infernales où il fallait travailler en flux tendu malgré un manque d’effectif criant. Dix ans après, la situation ne s’est toujours pas arrangée. Entre 200 et 300 suppressions de postes avant la fermeture ? Mardi 5 décembre, le comité technique d’entreprise devait présenter le contrat de retour à l’équilibre financier qui concernait le CHU de Nice. Mais la rencontre avec la CGT a tourné court puisque les représentants syndicaux ont claqué la porte quelques minutes après l’ouverture de la réunion.  Pour Delphine Girard, la communication est rompue. « Ça fait un mois et demi qu’on demande un rendez-vous à la direction, il n’y a pas de dialogue social ! » De son côté, Stéphane […]

La Fédération hospitalière de France alerte des dangers qui pèsent sur le secteur

11 décembre 2017 Charlotte Charlier 1

Vendredi 8 décembre avait lieu la convention régionale de la Fédération hospitalière de France (FHF) dans les Hauts-de-France. L’occasion pour cette dernière de lancer un cri d’alerte sur la situation plus que difficile des établissements publics de santé de la région.  La Fédération hospitalière organisait une convention sur le thème « l’hôpital public à la croisée des chemins ». Rémi Pauvros, président de la FHF des Hauts-de-France en a profité pour faire part de sa colère et de son inquiétude concernant les 175 établissements publics de santé dans la région. Entre déficit des établissements, souffrance du personnel ou encore le problème de la tarification à l’activité, les difficultés s’accumulent. 120 à 130 millions d’euros de déficit Face à Monique Ricomes, directrice de l’Agence régionale de santé des Hauts-de-France, le président de la FHF Rémi Pauvros n’a pas caché son mécontentement et son inquiétude quant à l’état des établissements de santé. Le déficit grandissant des hôpitaux public atteint des sommes record. « Actuellement, il est de 120 à 130 millions d’euros pour le fonctionnement, un niveau jamais atteint », explique-t-il. En cause, la baisse d’activité de certains établissements qui s’expliquerait, toujours selon les président de la FHF, par un « recours moindre aux soins ». Et ce n’est pas une surprise […]

Dans les hôpitaux, les arrêts maladie explosent la moyenne nationale

7 décembre 2017 Charlotte Charlier 1

C’est dans les hôpitaux que le nombre de jours d’arrêt maladie est le plus élevé d’après un rapport de la DREES. On recense en moyenne 10 jours d’absence contre 7,9 dans les autres secteurs. Selon les professions, les écarts se creusent. Les établissements de santé  sont plus sujets aux arrêts maladie que les autres secteurs professionnels. C’est particulièrement le cas dans le secteur hospitalier où les jours d’absence dépassent la moyenne nationale. Mais le plus frappant réside dans les écarts entre professions… Plus d’absences dans le public, la gestion des hôpitaux en question Les hôpitaux sont les plus touchés par les arrêts maladie, avec en moyenne 10 jours d’absence déclarés par an, contre 7,9 dans l’ensemble des secteurs.  Concernant les salariés du public, ils déclarent en moyenne 10,2 jours d’arrêts maladie par an et ceux du privé 9,6 jours, marquant des disparités entre les deux secteurs. Pas étonnant quand on sait que la gestion des établissements publics de santé est l’objet de rapports accablants. Mais c’est entre les professions que les différences sont marquantes… Si nous prenons les deux extrêmes, les agents d’entretien comptabilisent le plus de jours d’absence avec 18 jours en moyenne, alors que les médecins comptabilisent environ 4 jours d’absence. […]

« Maltraitance » managériale à l’hôpital public : le CHU de Nantes répond

1 décembre 2017 Charlotte Charlier 0

Nous vous parlions lundi 27 novembre d’un possible cas de « maltraitance » managériale au CHU de Nantes, dénoncé par un praticien neuropédiatre en arrêt depuis septembre 2015. Elle avait écrit une lettre à Agnès Buzyn dont une copie avait été récupérée par un média. L’hôpital a répondu à notre mail. Nous avons contacté le CHU de Nantes afin de savoir où en est l’affaire de dénonciation d’une « maltraitance » managériale au sein du service de pédiatrie. L’hôpital nous a répondu par mail avec un communiqué, très évasif. La situation n’a pas vraiment bougé, malgré les quelques mesurettes mises en place. L’hôpital parle d’une situation « particulière et isolée » Dans ce fameux communiqué, le CHU de Nantes remet la situation en contexte. Rien de nouveau par rapport à ce que l’on a expliqué dans notre article, mis à part que l’hôpital parle d’un cas isolé à propos du praticien qui a envoyé en septembre un courrier d’alerte à la ministre de la Santé. Aucun confrère de son pôle ou représentant de la direction n’a alors été informé de cette démarche. Cette situation, particulière et isolée, n’a pas entraîné à l’époque d’autre signalement. Pour autant, la gouvernance médico-administrative du CHU a travaillé à la mise […]

Des agents éprouvés par la gestion désastreuse de l’hôpital de Bastia

29 novembre 2017 Charlotte Charlier 0

Nouvel exemple de la mauvaise gestion d’un hôpital, le CH de Bastia a fait l’objet d’un rapport accablant de la Chambre régionale des comptes Corse. Les agents de cet établissement ont entamé une grève de la faim qui a du s’arrêter au bout d’un mois pour raisons de santé. Mais la situation n’a pas changé et de nouvelles actions sont prévues. Désespérés de voir que la situation s’aggrave à l’hôpital de Bastia, des agents ont entamé une grève de la faim, le 30 octobre dernier pour faire entendre leurs revendications, qui s’est terminée samedi 25 novembre pour des raisons évidentes de santé. Les agents ont tenu tout de même 1 mois. La situation reste la même, puisque l’établissement cumule toujours un déficit de 50 millions d’euros sur un budget de 100 millions d’euros. Des aides nécessaires en urgence Désemparés par l’état de l’établissement corse, dont le déficit et la vétusté marquent sa mauvaise gestion, les agents réclament des aides de trésorerie immédiate et un financement à 100% des travaux de modernisation. Christophe Castaner, délégué général du parti La République en Marche et ancien porte-parole du gouvernement s’est récemment «  félicité de l’hôpital neuf d’Ajaccio, et a estimé que beaucoup avait été donné […]

Comment le gouvernement veut tuer la médecine libérale à l’hôpital

28 novembre 2017 Adrien Pittore 0

Le sceau de la fonctionnarisation de la médecine plane toujours. Aujourd’hui, la Chambre régionale des comptes des Hauts-de-France publie son rapport d’observations définitives sur le centre hospitalier de Chauny dans lequel elle pointe du doigt la surreprésentation des médecins libéraux. Récemment, Agnès Buzyn pavoisait du fait que la France possède l’un des meilleurs systèmes de santé de tous les pays membres de l’OCDE. Si son communiqué était largement lacunaire sur certains points, on oublie parfois de dire que la situation n’est pas rose. On observe par exemple une diminution du nombre de lits d’hôpitaux mais aussi l’augmentation du nombre de recrutements de médecins étrangers. La situation devient même incroyable quand un rapport de la Chambre régionale des comptes vient reprocher à un hôpital la pratique de la médecine libérale.  » Il faut un contrôle de l’activité libérale «  Avant même ses observations, la Chambre se raccroche au code de la santé publique pour rappeler que l’exercice de la médecine libérale doit être strictement encadré. Ainsi, ce sont un peu plus de la moitié des praticiens du centre hospitalier qui précisent exercer une activité libérale soit 5 fois plus que la moyenne nationale (autour des 10%). Et le rapport continue en […]

Un cas de « maltraitance » managériale au CHU de Nantes

27 novembre 2017 Charlotte Charlier 0

Une neuropédiatre du CHU de Nantes en arrêt maladie a adressé un courrier à la ministre de la Santé, dont Hospimédia a récupéré une copie, pour signaler une « maltraitance » managériale qui provoquerait un « sous-effectif chronique ». Le service de neuropédiatrie réclame une enquête de l’Igas pour faire constater la situation. Début septembre, une neuropédiatre en arrêt de travail depuis 2015 a adressé un courrier à Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé, à la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) ainsi qu’à l’agence régionale de Santé Pays de Loire. Elle dénonce une « maltraitance » au sein du service de neuropédiatrie qui serait un danger pour tout le service. De l’autre côté, les responsables réfutent ces accusations. Les responsables nient toute responsabilité Dans son courrier, la neuropédiatre en question dénonce des « humiliations publiques, décisions arbitraires, comportements ou propos dégradants pour les conditions de travail ». A l’origine du problème, le management de la cheffe du service de pédiatrie et l’organisation administrative du CHU. Les responsables de la pédiatrie eux, dénoncent un cas personnel, relevant de difficultés d’acclimatation au dispositif organisationnel mis en place à Nantes. La principale conséquence de cette ambiance difficile serait un « stress permanent avec un objectif rapidement insurmontable de soigner ‘vite et bien’ ». De […]

À l’hôpital d’Armentières, l’absentéisme représente 77 postes perdus

9 novembre 2017 Charlotte Charlier 0

Le rapport d’observations de la Chambre régionale des comptes (Hauts-de-France) concernant le centre hospitalier d’Armentières, dans le département du Nord, fait le constat d’un absentéisme qui explose en quatre ans. Le centre hospitalier d’Armentières fait face à de réelles difficultés liées à l’absentéisme. Les congés de longue maladie ont considérablement augmentés entre 2011 et 2015. Comme le montre le tableau ci-dessus, le taux d’absentéisme pour les longues absences a progressé de 185% en quatre ans seulement. L’absentéisme provoque des dysfonctionnements à l’hôpital L’établissement hospitalier d’Armentières fait face à une concurrence territoriale. Dans le seul département du Nord, 77 hôpitaux et cliniques sont recensés. A ce titre, la croissance de l’activité de l’hôpital d’Armentières est un enjeu essentiel. La stabilisation des équipes médicales permettrait d’assurer un bon niveau d’activité. Mais l’augmentation de l’absentéisme du personnel non-médical constatée met à mal cet enjeu. Il a plus que triplé entre 2011 et 2015, passant de plus de 5 600 à 16 000 jours de congé longue maladie. Plus largement, l’absence pour maladies (ordinaire et longue) représente 28 600 jours en 2015. Cet absentéisme provoque des dysfonctionnements d’organisation et des coûts importants, équivalant à 77 agents en moins. Relancer le retour à l’emploi  Parmi […]

La mauvaise gestion du CHU de Sotteville-les-Rouen épinglée par la Chambre régionale des comptes

7 novembre 2017 Charlotte Charlier 1

Le CHU de Sotteville-les-Rouen situé en Seine-Maritime, fait face à une situation financière délicate. Un rapport de la Chambre régionale des comptes de Normandie constate sa mauvaise gestion. La situation financière du CHU de Sotteville-les-Rouen se dégrade depuis 2011. Un rapport de la Chambre régionale des comptes souligne la dégradation de l’établissement concernant ses comptes. Un résultat financier dégradé, des dépenses de personnel qui explosent Le résultat consolidé du centre hospitalier s’est dégradé de 2011 à 2014 pour aboutir à un report déficitaire de 2,2 millions d’euros en 2016. De plus, l’hôpital a accumulé une dette de court terme d’1,5 million d’euros auprès du département. En plus de cela, les comptes financiers du CHU de Sotteville montrent un déficit croissant du résultat consolidé pour les budgets de l’EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) et de la SSR (soins de suite et de réadaptation). En 2014, il était de -768 000 euros contre -160 000 en 2011. Plus de 600 000 euros supplémentaires se sont ajoutés au déficit lié aux budgets (voir encadré). Les dépenses de personnel ont une grande responsabilité dans la dégradation du résultat de l’établissement. Elles consomment 91 % de la valeur ajoutée en 2014, contre 85 % en 2011. […]

1 2 3