Chic! la France passe le cap des 1.000 milliards € de prélèvements obligatoires!

16 octobre 2018 Eric Verhaeghe 3

Les Échos ont astucieusement souligné les chiffres du rapport rédigé par le député Giraud sur la loi de finances pour 2019. En 2017, les prélèvements obligatoires en France ont dépassé la barre symbolique des 1.000 milliards €, soit plus de 45% du PIB. La France de Hollande et de Macron aura donc battu un très beau record. Du haut de cette performance, il n’est pas inutile de jeter un oeil sur la performance globale des services publics de la République. En quinze ans, le volume des prélèvements obligatoires en France a augmenté de 50%! Ils sont passés de 670 milliards en 2002 à plus de 1.000 milliards en 2017. Sous le seul septennat de François Hollande, ils ont augmenté d’environ 15%. La performance mérite d’être saluée, car ce n’est pas tous les jours que la France parvient à battre aussi facilement ses propres records. Prélèvements obligatoires et qualité des services publics Mais à quoi peut bien servir tout cet argent? Les Français peuvent-ils considérer que, durant ces quinze années, la qualité des services publics s’est améliorée de 50%? On évitera de retourner les couteaux dans la plaie en constatant que partout cette débauche de moyens s’est accompagnée non pas d’une amélioration […]

Laurent Wauquiez fait machine arrière pour reconquérir les libéraux

18 décembre 2017 Adrien Pittore 0

A défaut d’avoir un véritable programme politique, les Républicains tentent d’agir pour conquérir et reconquérir des sympathisants. Ainsi, Laurent Wauquiez tente de parler aux libéraux en écartant le futur président des jeunes LR aux propos trop à droite. Et si Laurent Wauquiez était obligé de revenir sur ses positions pour espérer fédérer la droite tout en retrouvant de l’électorat ? Il y a quelques temps, cette idée aurait semblé parfaitement farfelue. Cependant, elle semble maintenant prendre de plus en plus d’ampleur maintenant que l’homme à la parka rouge a été intronisé président des Républicains.  Aurane Reihanian, trop à droite pour Laurent Wauquiez Réputé très à droite, celui qui se rêvait joueur de rugby professionnel commettait sa première faute début décembre lorsqu’il faisait un parallèle plutôt maladroit entre religion, immigration et insécurité.  La première génération de musulmans, ils ont bossé. Ils ne brûlaient pas des voitures comme leurs enfants. Un carton jaune donné par l’opinion publique, et probablement par son mentor qui est obligé de déclarer à longueur d’interviews qu’il ne s’alliera jamais avec le FN.  Seulement, avec son nouveau dérapage, c’est une exclusion que risque l’ancien demi de mêlée. Le 12 décembre, il déclarait dans le journal Libération que les enfants nés de […]

Wauquiez présidera le parti de la carpe et du lapin

14 décembre 2017 Eric Verhaeghe 0

Laurent Wauquiez a dévoilé le premier organigramme des Républicains. Les vice-présidences vont de Virginie Calmels à Guillaume Peltier. En dehors d’un discours axé sur les valeurs, les Républicains n’ont pas de programme, en particulier dans le domaine économique. On voit mal comment cette offre pourrait séduire les libéraux ralliés à Macron. Laurent Wauquiez est, fondamentalement, un étatiste. Le mouvement qu’il a fondé proclame son attachement à un État fort. Son éloge passéiste de la France s’abstient scrupuleusement de toute promesse sur la baisse des dépenses publiques. La meilleure façon de qualifier le programme du nouveau président des Républicains est celle de social-démocrate identitaire. Une victoire à la Pirrhus D’où un problème majeur. Faute d’une perspective économique libérale, l’étatisme identitaire de Laurent Wauquiez est condamné à rester confidentiel ou, en tout cas, minoritaire. Cette sensibilité est en effet un irritant. Elle fait partie de ces aspérités qui inquiètent une part substantielle de l’opinion, même si elle gagne du terrain. Limiter son programme à cette dimension, tout en annonçant un bannissement du Front National, relève du suicide politique. Il existe à droite un mouvement de balancier automatique: tout glissement du noyau idéologique vers la droite entraîne un mouvement inverse de retrait des […]

L’Assemblée nationale à l’épreuve du social-libéralisme

14 décembre 2017 Adrien Pittore 0

Décidément, nos hommes politiques nous étonneront toujours un peu plus chaque jour. Alors que des députés LREM sont en pleine polémique suite à leurs propos concernant leur rémunération trop basse à leur goût, d’autres veulent tout bonnement instaurer la méditation à l’Assemblée nationale. « A trois, vous n’entendrez plus que ma voix et vous prendrez la pose du lotus. » Que les défenseurs de la zenitude nous excusent de ce trait grossier tiré sur leur pratique mais l’information valait bien que l’on se moque un peu. Mardi 12 décembre, Christophe André, psychiatre et auteur de best-sellers sur l’impact positif de la méditation a fait une présentation de ces vertus devant une trentaine de députés, tous acquis à sa cause. De la méditation à l’Assemblé nationale ! Depuis 2014, des séances de méditations sont proposées au sein du Parlement britannique. Plus particulièrement, il s’agit d’exercice sur la pleine conscience consistant à s’asseoir une heure et quart sur une chaise, yeux fermés et le dos bien droit. Le Dr Mark Williams qui a amené cette initiative plaisantait à ce sujet en affirmant « ne pas encore les faire s’asseoir en position du lotus« . Visiblement, l’initiative a séduit outre-Manche puisque les députés Delphine Batho (PS) et […]

Novelli: « La coexistence entre la droite et le libéralisme est difficile »

11 septembre 2017 Eric Verhaeghe 0

Hervé Novelli nous a reçu pour une longue interview sur les travailleurs indépendants. Ce fut l’occasion d’évoquer la campagne ratée de François Fillon et les perspectives de la droite. Son constat est globalement pessimiste. Les lendemains de campagne électorale, à droite, sont évidemment très durs. Après la large victoire de François Fillon sur Alain Juppé lors de la primaire des Républicains, beaucoup avaient imaginé que l’affaire était dans la poche et que la campagne serait une partie de plaisir. Les révélations tombées dans la presse sur les pratiques de François Fillon en ont décidé autrement. Quoiqu’il soit arrivé, l’élan de confiance, l’enthousiasme dont Fillon avait bénéficié en novembre était rompu. Peut-on être libéral chez les Républicains? Hervé Novelli prône une reconstruction idéologique complète à droite, au sein du parti, dans une réflexion commune. Il se montre pessimiste sur les chances de voir cette nécessité se transformer en réalité. Au vu de la tournure actuelle des débats, on peut partager son point de vue. La question sous-jacente est évidemment de savoir quelle place une vision libérale peut encore occuper dans une droite obsédée par l’État et au fond très satisfaite de voir que 56% de la richesse nationale est « mutualisé » dans […]

Un sénateur socialiste dénonce le « libéralisme bureaucratique » de l’Europe

1 mars 2017 Redaction 0

On lira avec intérêt le rapport du sénateur socialiste Collombat (professeur de philosophie dans son jeune âge), sur la crise de 2007. En voici un extrait qui illustre le biais de ses analyses. LA RESTAURATION LIBÉRALE OU LA NOUVELLE IDÉOLOGIE DOMINANTE L’un des aspects majeurs des mutations de l’après-Bretton Woods, c’est le renouvellement de l’idéologie dominante en matière économique et politique : quasi-disparition de la scène idéologique (médias, mainstream de la théorie économique, éléments de langage bureaucratiques et politiques) du keynésianisme, qui avait été au coeur du New Deal, de la reconstruction d’après-guerre en Europe et du nouvel ordre mondial symbolisé par Bretton Woods, et restauration de l’idéologie libérale. C’est ce libéralisme revisité qui va inspirer les politiques des gouvernements et des bureaucraties dans tout l’Empire et au-delà, après la disparition de l’URSS et les « modernisations » chinoises. A. LES LIBÉRALISMES Bien que fidèle pour l’essentiel aux principes libéraux classiques, ce néolibéralisme se décline selon diverses chapelles, celles qui eurent le plus d’influence étant l’ultralibéralisme des pays anglo-saxons (École de Chicago, Milton Friedman, prix de la Banque de Suède) et le néolibéralisme européen (néolibéralisme autrichien et ordolibéralisme allemand). C’est ce dernier qui inspirera directement la politique monétaire et économique de l’Allemagne et […]

Le libéralisme fantasmé de François Hollande

11 mai 2016 Eric Verhaeghe 0

Ainsi donc, François Hollande pratiquerait le libéralisme! Cette idée répandue à la gauche de la gauche fait d’autant plus sourire qu’elle s’est ancrée dans les esprits sans qu’on n’y prenne vraiment garde. Elle fait partie de ces vieilles rumeurs, de ces mistigris, qui circulent on ne sait plus pourquoi. Mais l’idée s’incruste et circule partout comme une évidence: les exemples sont trop nombreux pour qu’on les relève tous. Le libéralisme fantasmé La meilleure réplique à cette fausse idée me semble avoir été donnée par Henri Weber dans Libération en fin de semaine. Cet intellectuel membre du Parti Socialiste a le bon goût de rappeler quelques évidences que les lecteurs de ce blog ont pu lire ici-même. En voici un florilège: Le procès en trahison libérale qui est fait à François Hollande a quelque chose de comique. Sous sa présidence, la dépense publique a atteint 57 % du PIB, record des pays de l’OCDE, les prélèvements obligatoires tangentent les 45 %, seconde place du podium, après le Danemark. Jusqu’à quel niveau faudra-t-il porter ces scores pour mériter le doux nom de social-démocrate ? 60 %, 70 %, 80 % ? Dans notre France «social-libérale», plus de la moitié de la richesse produite […]