50 euros d’APL: la France de Macron, celle qui a fait le siège d’Antioche à cheval…

7 mai 2018 Eric Verhaeghe 2

Emmanuel Macron lance une nouvelle polémique avec sa phrase sur les 50 euros d’APL qui seraient la dernière obsession de certains Français ne connaissant rien à l’histoire de France. Prononcée dans un documentaire dont le Président a promu le réalisateur à la tête d’une chaîne publique, cette phrase nourrit l’image d’un Macron élitiste, avec un tropisme aristocratique qui le déconnecte de la réalité. Nul ne sait jusqu’où l’entêtement du Président à couvrir les citoyens de son mépris social le mènera. Il existe un plaisir rare en France: celui de visiter la demeure d’une vieille famille au sang bleu, et d’écouter son chef ou son héritier commenter l’arbre généalogique accroché dans le vestibule. Le meilleur moment est toujours celui où votre hôte vous explique le rôle tenu par son prétendu ancêtre dans le siège d’Antioche, en 1098, qu’il fit à cheval, bien sûr, quand vos ancêtres à vous le menèrent à pied. Et vous comprenez brutalement la différence entre l’histoire de France vue par ceux qui l’ont parcourue à cheval, et ceux qui n’avaient même pas les moyens de se payer un âne. Les premiers, comme les seconds, sont souvent convaincus que, sans les autres, l’histoire de ce pays serait bien […]

Exit tax: Macron prend les mondialistes bobo à revers

3 mai 2018 Eric Verhaeghe 0

En annonçant son intention de supprimer l’exit tax dans une interview au magazine Forbes, Emmanuel Macron ouvre une nouvelle polémique sur la fiscalité des entrepreneurs, perçus comme les plus riches contribuables. Sur le fond, c’est bien le problème du libre-échange et de l’ouverture des frontières qui est traité dans ce dossier. L’exit tax fut inventée en 2011 par Nicolas Sarkozy pour juguler l’exil fiscal des entrepreneurs français vers la Belgique. L’astuce était simple: elle consistait à taxer en France la plus-value latente des entrepreneurs sur la vente de leur entreprise, lorsqu’ils s’installaient à l’étranger. Cette démarche procédait d’une volonté de lutter contre le grand mythe moderne qui structure désormais le débat public: la fraude fiscale, qui représenterait, paraît-il, une perte de 60 milliards d’euros pour l’Etat. Bien entendu, personne n’est capable d’apporter le moindre début de documentation crédible pour justifier ce chiffre de 60 milliards. Mais il fait partie des mantras contemporains qu’il est de bon ton de répéter en boucle avec un air convaincu: les entrepreneurs fraudent chaque année à hauteur de 60 milliards d’euros. Il est donc normal de les soumettre à une punition collective, qui s’appelle une surtaxation systématique. Et il est aussi normal de les emprisonner […]

Face aux risques sanitaires, la France restreint l’utilisation de la créosote

24 avril 2018 Adrien Pittore 0

La polémique glyphosate à peine retombée que celle sur la créosote prenait le pas. Mais ce mardi 23 avril, la France prend de cours la Commission Européenne en limitant drastiquement les champs d’utilisation d’un autre produit cancérigène : la créosote.  C’est peu dire que la Commission Européenne maîtrise parfaitement l’art du contre-pied. Alors que les représentants se réunissaient pour statuer sur le sort du glyphosate, l’UE autorisait dans le même temps l’utilisation de la créosote, « une substance cancérogène, très persistante, très bioaccumulable et toxique« .  Cette substance est souvent utilisée pour traiter le bois contre les insectes et les champignons, mais aussi les bois utilisés pour allumer sa cheminée. Certains médicaments contiennent aussi de la créosote. Mais cette substance est particulièrement visible sur les poteaux électriques ou sur les traverses de chemins de fer : les gouttes noires qui coulent lors des fortes chaleurs sont de la créosote.  Un premier pas venu de France Seulement, comme nous le montrions en décembre 2017, le risque sanitaire lié à la créosote se faisait de plus en plus pressant (malgré les critiques sans fondements qui nous accusaient de colporter de fausses informations). La SNCF avait d’ailleurs été condamné pour « manquements graves » après le décès […]

Macron face à l’Église, ou le regret d’Ulysse d’avoir dit non à Calypso

11 avril 2018 Eric Verhaeghe 4

Le discours d’Emmanuel Macron aux Bernardins, devant l’Église Catholique, a nourri des polémiques sur une prétendue rupture avec la laïcité. Il illustre plutôt les désillusions et les angoisses d’une majorité laïque désarmée face à la montée de projets sociétaux alternatifs, fondés sur une perception différente de l’Histoire et du destin de l’Homme. On retrouve ici les inquiétudes d’une société sécularisée face à la question du salut, qu’elle se sent impuissante à traiter. Il y a plusieurs façons de lire l’important discours d’Emmanuel Macron aux Bernardins, prononcé le 9 avril au soir. Ceux qui, à peine l’avait-il fini, ont lancé des polémiques assassines sur son contenu peuvent le regretter amèrement. Ils auraient bien fait de prendre le temps de le lire à tête reposée avant de s’écharper sur l’une ou l’autre de ses phrases tirées de son contexte. Au bon vieux temps de l’Église triomphante Dans tous les cas, le reproche adressé à ce texte, de rompre avec la laïcité et la loi de 1905, paraît très mal à propos. En réalité, le Président n’a pas contesté la laïcité. Il a seulement déploré sa grande efficacité dans la sécularisation de la société française. Il a prononcé les mots de celui qui […]

Macron recourt-il à la pipolisation de la vie politique pour contourner le débat public?

7 mars 2018 Eric Verhaeghe 0

Le mandat d’Emmanuel Macron entre de plein pied dans une logique de pipolisation (on nous pardonnera, espérons-le, cet anglicisme contestable). Ce glissement ne répond pas seulement à une intention du Président. Elle correspond aussi à une demande de l’opinion publique. Est-ce le signe d’une fatigue collective vis-à-vis du débat public? La pipolisation du régime est aujourd’hui incontestable. Elle s’accroît, jour après jour, probablement dans des proportions jamais atteintes jusqu’ici, ni sous Mitterrand, ni sous Sarkozy, ni sous Hollande. La pipolisation par le dîner mondain S’il fallait enregistrer un seul signal de cette pipolisation à l’extrême, le dîner avec les créateurs de mode organisé lundi soir à l’Élysée serait celui-là. On en lira avec intérêt le compte-rendu dans Gala, puisque ce site mondain est désormais le lieu de l’information politique. Un rendez-vous immanquable pour les plus grandes figures de cette filière qui rapporte des milliards d’euros chaque année. L’occa­sion pour le très discret Mathieu Barthe­lat Colin, le styliste person­nel de la Première dame, de poser aux côtés de Brigitte Macron et de la célèbre ancienne rédac­trice en chef du maga­zine Vogue US, Anna Wintour. Sur son compte Insta­gram, le styliste a ainsi partagé un cliché de cette rencontre au sommet : « Merci mon dieu, je l’ai […]

Ces grosses défaites européennes de Macron passent inaperçues… et pourtant!

4 mars 2018 Eric Verhaeghe 0

Emmanuel Macron vient de subir deux revers majeurs, dont il évite de se vanter (et que la presse subventionnée ne relève pas), dans ses affaires européennes. Le premier concerne le travail détaché. Le second concerne la taxation des GAFA. Deux dossiers majeurs, et deux défaites européennes pour Emmanuel Macron: travail détaché et taxation des GAFA. Avancées quasi-nulles sur le travail détaché À peine arrivé au pouvoir, Emmanuel Macron avait roulé des mécaniques sur la question du travail détaché. Le compromis qui se dégage est très en-deçà des espérances françaises. Non seulement les travailleurs détachés continueront à cotiser pour leur protection sociale dans leur pays d’origine, mais leur durée de détachement maximal sera seulement réduite de six mois. Concrètement, le détachement sera autorisé pour une durée d’un an, renouvelable six mois. Bref, défaite française, loin des cocoricos initiaux. Avancées quasi-nulles sur la taxation des GAFA Concernant les géants du Net, la France avait aussi multiplié les gesticulations cet automne. Bruno Le Maire avait inventé la taxation sur le chiffre d’affaires réalisé dans un pays différent du siège de l’entreprise. Heureusement, les Européens ont plus de bon sens que notre ministre de l’Économie. S’ils ont accepté ce principe, ils n’envisagent pas, semble-t-il, […]

Macron a-t-il été naturellement traité de « salaud » par son garde du corps?

29 janvier 2018 Eric Verhaeghe 3

Les images du garde du corps d’Emmanuel Macron traitant son patron de « salaud » et « d’enfoiré » en public ont fait le tour du monde ou presque. Et s’il ne s’agissait que d’une mise en scène pour occulter l’image élitiste et lointaine du président? Ce n’est pas un hasard si « En Marche » a relayé sur son site les images d’un garde du corps tout sourire décochant au Président de la République, face à la foule, un « enfoiré » et un « salaud » suffisamment sonore pour que les perches de télévision les captent. Ces instantanés correspondent à une stratégie de communication patiemment construite. L’objectif est de prouver aux Français que le président Macron n’est pas l’homme lointain, arrogant, déconnecté du réel, qu’on prétend. Certes, il ne dort que très peu la nuit, mais il est aussi capable de se rendre accessible aux chamailleries de corps de garde avec les policiers qui le protègent. On nous avait déjà sorti le même boniment avec Édouard Philippe s’entraînant à la boxe à Matignon avec l’un de ses gardes du corps. Le filon devient décidément un peu grossier. Le garde du corps providentiel après une séquence de mondialisation Ces images sont évidemment bienvenues, et le garde du corps s’est […]

Accord May-Macron: on prend les mêmes et on recommence

19 janvier 2018 Eric Verhaeghe 0

Theresa May et Emmanuel Macron ont signé, à Sandhurst, un accord franco-britannique qui complète les accords du Touquet. La Grande-Bretagne ajoute 50 millions € pour améliorer les conditions de rétention des étrangers à Calais. Le sort des mineurs non accompagnés devrait être amélioré. Pour le reste, rien ne change, ou presque. Brexit ou pas Brexit, la relation entre la France et l’Angleterre ne change pas. Une fois de plus, c’est une non-actualité qui défraye l’actualité. Emmanuel Macron et Theresa May ont signé un accord qui complète les accords du Touquet. Leur grande nouveauté tient à l’extrême stabilité, voire à l’immobilisme de la relation franco-britannique, malgré le Brexit. C’est un signe important sur le caractère désormais accessoire de l’Union Européenne dans le jeu des puissances continentales. Un accord sur le retour aux frontières et aux protectionnismes N’en déplaise à ceux qui imaginaient que le président Macron apporterait un souffle nouveau à l’Europe. En réalité, sa vision de l’Europe s’arrête là où les frontières de la France commencent. L’accord de Sandhurst le prouve: il vise à améliorer la gestion et la tenue de la frontière franco-britannique. Pour ce faire, les Anglais mettront 50 millions € de plus chaque année. Ce système, posé […]

Les trois dictons que Macron doit contredire pour réussir sa politique

3 janvier 2018 Eric Verhaeghe 0

Emmanuel Macron tient aujourd’hui un séminaire de rentrée où il devrait fixer la feuille de route gouvernementale. L’occasion est donnée est de fixer le cap des réformes sur les prochains mois. Si la détermination du chef de l’État à prendre des mesures fortes commence à percoler dans l’opinion, plusieurs dangers guettent le gouvernement sur des sujets sensibles où l’application de la sagesse populaire risque d’être une tentation mortelle. Voici les trois dictons qu’Emmanuel Macron doit démentir pour réussir sa politique. Pour Emmanuel Macron, la rentrée est plutôt placée sous un signe favorable. La croissance économique est passée au grand beau malgré l’augmentation du chômage, et l’opposition est plus que jamais divisée et affaiblie. Ces éléments se traduisent par un regain de popularité relatif, avec désormais plus de la moitié des Français satisfaits par sa politique. Toutefois, la rentrée risque de commencer à toucher des zones sensibles pour l’opinion. Entre la décision à prendre sur l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et la conduite à tenir sur les affaires de sécurité, d’immigration et de droit d’asile, l’actualité offre une palette de terrains verglacés pour un gouvernement encore mal aguerri aux dossiers compliqués. Emmanuel Macron pourrait avoir la tentation de se laisser guider par une […]

Les réformes macroniennes vont faire chuter le pouvoir d’achat des ménages

21 décembre 2017 Charlotte Charlier 0

Avec les nombreuses mesures votées en projet de loi de finances (PLF)  adopté ce jour-même par l’Assemblée nationale, et en projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2017 et 2018, les prélèvements obligatoires vont bel et bien augmenter. Le pouvoir d’achat des ménages français sera évidemment impacté. Les prélèvements vont représenter une hausse de 4,5 milliards d’euros sur les ménages. Les nouvelles mesures de prélèvement vont affecter, à la hausse ou à la baisse, le pouvoir d’achat des ménages. Dans la note de l’Insee sur la conjoncture de décembre 2017, on découvre le « calendrier » des principales mesures programmées en prélèvements obligatoires pour les ménages en 2018. Au final, les prélèvements augmenteront en 2018. La hausse de la CSG et des taxes en cause Parmi les réformes qui vont engendrer une hausse des prélèvements, on retrouve évidemment la contribution sociale généralisée (CSG) dont les députés ont voté l’augmentation de 1,7 point à compter du 1er janvier 2018. Son taux passera de 6,6% à 8,3%, permettant de rapporter 22,5 milliard d’euros supplémentaires à l’Etat. Côté fiscalité indirecte, le prix du tabac augmentera au quatrième trimestre 2017 puis en mars 2018. Et même si cette mesure ne concerne pas […]

1 2 3 4 6