Macron : après le sacre, réformes ou révolution ? par Jean-Marc Boyer

9 mai 2017 Redaction 1

Article paru dans la Gazette de l’Assurance E. Macron s’est fait sacrer au Louvre, demeure historique du souverain, d’un pays qui ne l’est plus totalement. Cela fût plus précisément cour Napoléon, qui a accédé au pouvoir également après un concours de circonstances, et une révolution qui n’était, celle-là, pas de papier. Les deux « souverains » ont été conseillés par des femmes plus âgées. E.M., impérial, était intronisé par le seul hymne à la joie. La veille du 8 mai, E.M. a choisi la musique allemande de L. Beethoven*, qui avait été admirateur de Napoléon avec la 3ème symphonie « héroïque », puis hostile à la guerre avec cette 9ème. Cet hymne à la joie est un poème de F. Schiller vantant « la fille de l’Elysée, … L’ivresse s’empare du vermisseau, Et le chérubin apparaît devant Dieu**…Frères, au-dessus de la tente céleste, Doit régner un tendre père. Vous prosternez-vous millions d’êtres ?***… Les réformes paradoxales : –          Une ordonnance renforcera la loi El Khomri (dont les textes d’application sont à peine parus), alors qu’E.M. s’est évertué à ne pas se présenter comme la suite d’Hollande. Il s’est déclaré pour le dialogue social et passera par ordonnance, ne négocie qu’avec la CFDT (mais recevra pour la […]

Exclusif: les déçus d’En Marche pourraient créer un parti concurrent

9 mai 2017 Eric Verhaeghe 0

Ils partirent 13.000 et n’arrivèrent que 577! Les déçus d’En Marche n’ont pas tous vu venir la tenaille très verticale du parti et certains sont bien décidés à contester les règles du jeu en créant un « En Marche » pirate. Ils ont contre eux l’échéance très courte de dépôt des candidatures… Les déçus d’En marche sont remontés contre le bidouillage de Delevoye On sait que Jean-Paul Delevoye a présidé la commission d’investiture d’En Marche. Cet ancien président du Conseil Économique, Social et Environnemental, ancien ministre, ancien député, ancien sénateur, ancien maire, ancien conseiller régional, bref, le candidat du renouveau, a repris les bonnes méthodes de désignation qui ont fait leur preuve: un entre-soi opaque où des critères réputés transparents se transforment en machine à légitimer l’investiture des anciens et des apparatchiks. La méthode devrait être destructrice pour un parti conduit par un chantre du « renouvellement des élites jusqu’au bout »: tous ceux qui ont cru aux promesses du gourou comprennent maintenant qu’elles n’engageaient que ceux qui les ont entendues. Selon les mauvaises langues victimes d’une procédure qu’ils n’ont manifestement pas bien comprises, la déception est forte et prête à critiques. Ils assurent même que les noms qui sortiront de la cocotte minute jeudi […]

Macron réussira-t-il le renouvellement des élites qu’il promet? par Eric Verhaeghe

5 mai 2017 Eric Verhaeghe 0

Dans un discours prononcé hier à Albi, Emmanuel Macron s’est fait l’apôtre du renouvellement des élites, sans le dire clairement d’ailleurs. Toute la question est aujourd’hui de savoir si cette ambition salutaire est tenable par une réforme « interne » au régime. Macron à Albi, un symbole assez curieux Il faut reconnaître au site de France 3 l’intelligence d’avoir replacé le déplacement d’Emmanuel Macron à Albi dans l’étrangeté de son contexte historique: Symboliquement, Emmanuel Macron a visité la Verrerie Ouvrière d’Albi (VOA). Les ouvriers de l’entreprise avaient bénéficié du député Jaurès après la grande grève de 1895. Mais les temps ont bien changé : la VOA, ancienne société coopérative, a depuis… été rachétée par Verralia, un groupe lui-même détenu par un fonds de pension américain ! On est bien loin de Jaurès. Macron, apôtre d’une France où les entreprises les plus anciennes sont contrôlées par des fonds de pension américains? Le pari était vraiment étrange… Le sujet central du renouvellement des élites Durant le discours qu’il a prononcé à Albi, Emmanuel Macron a ensuite eu cette phrase tout à fait centrale dans l’oeuvre qu’il devra conduire dès le mois de mai: « Ce ne sont pas les forces classiques de la vie politique […]

Macron – Le Pen: le débat de l’explicite contre l’implicite

3 mai 2017 Eric Verhaeghe 0

Le débat télévisé entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, marqué par de fortes tensions, ne modifiera probablement pas fondamentalement le rapport de force entre les deux candidats. Sans surprise d’ailleurs, Emmanuel Macron a semblé mieux préparé sur le terrain économique que Marine Le Pen et plus rigoureux dans son argumentation. Il ne s’est toutefois pas affranchi de réactions dont l’élitisme risque d’avoir agacé les Français, à l’image de sa première phrase tout en allusion à Blaise Pascal, par laquelle il a reproché à sa rivale de manquer « d’esprit de finesse ». Pas sûr que tous les Français aient d’emblée saisi la nuance… Macron, candidat de l’explicite Un trait aura sans doute marqué les esprits: Emmanuel Macron a essentiellement procédé par argumentation explicite. Ce réflexe s’est particulièrement senti dans le domaine économique, et tout spécialement monétaire. Le candidat d’En Marche a cherché à ouvrir un débat technique et rationnel sur le sujet. Il s’est donc engagé dans un jeu de ping-pong sur le fonctionnement de feu l’Ecu, l’ancêtre de l’euro qui partageait avec la monnaie unique à peu près autant de ressemblances que l’homme de Neanderthal avec le Sapiens Sapiens. De ce point de vue, Emmanuel Macron n’a pas échappé à […]

LA PROTECTION SOCIALE SELON EMMANUEL MACRON : L’ÉTATISATION À TOUT-VA, par Mickaël Ciccotelli

24 avril 2017 Mickaël Ciccotelli 0

Bien que, comme tout le monde le sait, les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent, il nous a semblé utile de revenir sur les programmes de M. Emmanuel Macron et de Mme Marine Le Pen dans le domaine de la protection sociale. Nous nous penchons aujourd’hui sur le projet de M. Macron. Il apparaît dicté par un souci d’étatisation systématique des régimes sociaux. L’assurance chômage reprise en main En matière de protection sociale, les deux mesures-phares de M. Macron concerne le chômage et la retraite. Dans le premier cas, le candidat propose d’abord d’ouvrir « les droits à l’assurance-chômage aux salariés qui démissionnent ». Il précise que « ce droit ne sera utilisable qu’une fois tous les cinq ans » et que « l’insuffisance des efforts de recherche d’emploi ou le refus d’offres raisonnables entraîneront la suspension des allocations ». Emmanuel Macron entend en outre permettre « à tous les travailleurs », c’est-à-dire non plus seulement aux salariés mais aussi aux indépendants, de bénéficier de l’assurance chômage. Ces mesures pourraient être financées par un « bonus-malus » pénalisant les entreprises ayant le plus recours aux contrats très courts. Une telle remise à plat de l’assurance chômage a toutes les chances de déplaire aux partenaires sociaux. Qui a oublié que, […]

Macron prépare-t-il une alliance avec les droites européennes?

19 avril 2017 Redaction 0

On lira avec intérêt, dans la presse belge, cette information tout à fait étrange sur une alliance entre des fédéralistes belges, Emmanuel Macron et… la droite libérale européenne: Maingain rêve d’une alliance avec En Marche Le président des fédéralistes apprécie sa vision européenne. Il rêve d’une alliance entre Défi et En Marche. De tous les hommes politiques francophones, Olivier Maingain, président de Défi, est peut-être le supporter le plus actif d’Emmanuel Macron, en qui il voit le symbole du renouveau de la politique française mais aussi le symbole d’une nouvelle ambition européenne. Le fédéraliste belge, qui adore la France (« Comment, dit-il, ne pas être passionné par cette élection ? »), a emmené une petite délégation de son parti au dernier grand meeting du candidat d’En marche, dimanche à Paris Bercy où près de 20 000 personnes ont acclamé leur favori : de quoi susciter l’intérêt, l’envie d’Olivier Maingain et des autres présidents belges dont les congrès ne font guère plus recette. (…) Le responsable du Centre d’études de Défi, Charles Etienne Lagasse, envisage de nouer des liens avec En Marche, tout comme il l’a fait récemment avec les responsables de D 66, aux Pays-Bas. En Marche, Défi, D 66 : cela […]

Mais alors, Macron, il propose quoi? vraiment!

7 avril 2017 Eric Verhaeghe 0

Article écrit pour Atlantico Après l’Émission Politique de France 2, beaucoup de téléspectateurs ont profité du spectacle Macron, de son aisance, de son brio, de son intelligence, et comme quand on termine de suçoter un bon chamallow, l’intérieur des joues couvert de sucre, on se demande: « Mais il reste quoi de cet intense moment de plaisir? », beaucoup se sont aussi demandé: « Mais il propose quoi, en vrai, Macron? » C’est vrai qu’une petite gâterie devant son écran de télévision n’est jamais de refus, surtout entre des images d’enfants syriens suffocants et de bombardements américains en réplique. Mais une fois la gâterie macronienne terminée, que savons-nous au juste de ce qu’il fera une fois élu, en dehors de très belles et très people apparitions à la télévision où, façon Hollande, il nous expliquera qu’il est le président des bisous, qu’il nous aime, qu’il croit à la France, et que s’il avait lu ses fiches il connaîtrait le contenu de l’action gouvernementale? Macron face à la Syrie: l’exemple d’une interrogation qui pose problème Prenons l’exemple de la Syrie. Le journaliste demande à notre futur Président quelle serait sa réaction devant le cas d’école tiré de l’actualité du jour: un bombardement chimique contre des […]

Le vrai scandale Macron: l’argent sale des inspecteurs des finances, par Sébastien Laye

3 avril 2017 Redaction 16

Sébastien Laye est ancien banquier d’affaires. Alors même que le système politico-médiatique semble accepter cette fange de scandale(s) et l’absence de débat public durant cette campagne, d’aucuns mettent en exergue, pour mieux le comparer en creux à François Fillon, le manque de probité de Monsieur Macron, qui nous est proposé – imposé ?- comme le seul choix dans un dilemme cornélien pour enrayer l’accession au pouvoir du Front national : dépenses faramineuses à Bercy ou à Las Vegas pour lancer En Marche avec l’argent public du contribuable, déclaration de patrimoine plus que fallacieuse avec une fortune nette étonnamment proche de zéro….Les Français ne paraissent pas dupes d’un rapport à l’argent complexe chez le jeune énarque. Qu’est ce qui pose problème dans cette déclaration de patrimoine ? Le scandale Macron au milieu d’autres scandales En apparence, la disparition de l’essentiel des revenus gagnés durant son passage par la banque d’affaires Rothschild. Plus de trois millions de salaires et bonus en trois ans et demi. En réalité, rien n’interdit de s’imaginer que le candidat a simplement dépensé l’essentiel de cette somme après impôts. Cependant, comme le rappelle excellemment mon ami de l’IREF Jean Philippe Delsol, soit Macron a menti de manière éhontée […]

Patrimoine: mais où sont passés les millions de Macron?

28 mars 2017 Eric Verhaeghe 3

Décidément, et contrairement à ce qu’en dit la Haute Autorité de Transparence de la Vie Publique, le patrimoine d’Emmanuel Macron n’en a pas fini de semer le doute. Pour tous ceux que les affaires usent et agacent, un petit retour aux faits s’impose. Macron redressé fiscalement en 2016 Si Emmanuel Macron n’avait pas été redressé fiscalement l’an dernier, les choses seraient sans doute beaucoup plus claires. Or, voici ce que le grand journal complotiste Le Monde avait publié à l’époque: le patrimoine de M. Macron a dépassé le seuil auquel un foyer fiscal est assujetti à l’ISF, soit 1,3 million d’euros. Le ministre restant dans la première tranche du barème de l’ISF, il devra payer 1 % du montant de son patrimoine supérieur à 1,3 million d’euros. L’affaire avait alors été révélée par Mediapart: l’épouse d’Emmanuel Macron, la désormais célèbre Brigitte, possède une maison au Touquet d’une valeur d’1,3 million €. De son coté, le ministre alors en exercice avait acquis un appartement d’une valeur proche de 900.000€ à Paris, mais avec des emprunts déductibles du patrimoine assujetti. Tout ceci est évidemment légal, mais montrait que le couple Macron disposait d’un patrimoine très supérieur à 1 million d’euros. Un patrimoine devenu inexistant en 2017 […]

Macron ou le rêve éveillé, par Vincent Fromentin

22 mars 2017 Redaction 0

Article paru sur la Lettre de Galilée. Comment pouvait-il en être autrement ? À l’issue du Grand Débat organisé par TF1 et LCI avec les 5 « grands » candidats à la Présidentielle, c’est Macron qui a été jugé le plus convaincant avec 29% des intentions, selon un sondage Elabe rapporté par Europe1. Mélenchon, Le Pen et Fillon dans un mouchoir de poche, recueilleraient respectivement 20%, 19% et 19%. Benoît Hamon ne serait plébiscité que par 11 % des sondés.                                     Mais comment pouvait-il en être autrement quand on voit l’affiche de l’annonce de ce débat historique sous la Vème république ? Emmanuel Macron est le seul à avoir le buste tourné à l’opposé de tous les autres candidats qui ont tous grise mine (à part lui qui semble bénéficier d’un traitement de faveur coloré et adouci…) Le beau parleur qui siphonne le parti socialiste en ralliant les soutiens sait séduire. « Je vous aime farouchement mes amis » lançait-il à ses militants à Lyon. Et pourtant les affaires sont là : Jean-Jacques Mourad, cardiologue, spécialiste de l’hypertension et conseiller santé d’Emmanuel Macron, a empoché plus de 80 000€ pour des interventions payées par Servier […]

1 3 4 5 6