La CNIL met en demeure Humanis et Malakoff-Médéric pour avoir violé le RGPD

19 octobre 2018 Adrien Pittore 0

La CNIL a procédé à la mise en demeure des groupes Humanis et Malakof-Médéric. Ces derniers sont accusés d’avoir fait un usage commercial des données personnelles de « milliers de cotisants » inscrits chez l’Agircc et l’Arrco. Ils ont un mois pour cesser ces activités. Les deux géants de l’assurance que sont Malakoff Médéric et Humanis sont rattrapés par la CNIL. Jeudi 18 octobre, le gendarme du numérique a mis en demeure les deux groupes pour avoir fait une utilisation frauduleuse des données personnelles issues des caisses complémentaires de retraite Agirc et Arrco. Au total, cinq sociétés gérées par ces deux groupes ont un mois pour stopper totalement ces pratiques. « Plusieurs milliers de personnes concernées » En somme, Humanis et Malakoff-Médéric se sont rendus coupables d’avoir eu accès aux données personnelles de plusieurs milliers de personnes, données originellement détenues par l’Agircc et l’Arrco. Elles devaient servir à recouvrir les cotisations et payer les allocations retraite. Seulement, les deux groupes auraient fait, d’après l’AFP, une utilisation commerciale de ces données. On parle de « prospection pour des produits et des services », une utilisation bien entendue interdite par le Règlement Général pour la Protection des Données Personnelles (RGPD). Cet usage a concerné plusieurs centaines de milliers […]

Malakoff Médéric-MG c’est fini

11 mai 2016 Jean-Marc Boyer 0

Mariage MM MG annulé Prétextant de solvabilité 2, pourtant connue de longue date, le communiqué de presse unilatéral de Malakoff Médéric (MM) du 10 mai indique que MM renonce au rapprochement prévu avec la Mutuelle Générale (MG). Celle-ci a pris acte, le lendemain, de la décision de MM et indique poursuivre avec la Banque Postale. La difficulté soulevée par solvabilité 2 ne vient pas des besoins de fonds propres, le groupe MM étant confortablement pourvu, mais des règles de gouvernance des groupes. La SGAM prévue était «prudentielle», c’est-à-dire formant un groupe dont les membres sont solidaires financièrement, et avec une gouvernance commune*. Cela signifie que les syndicats n’auraient plus eu la main sur ce riche groupe paritaire complexe. Notons que Sferen (SGAM, donc regroupement prudentiel aux yeux de l’ACPR) a connu une mésaventure comparable, avec le départ de la MAIF qui a laissé Matmut et Macif en face à face. Les 2 groupes pourront néanmoins continuer à explorer des échanges commerciaux, à 2 ou à 3 avec la Banque Postale, les couples tenant parfois mieux à 3**. Malakoff Médéric (MM), La Mutuelle Générale (MG) et la Banque Postale ont déjà signé un partenariat tripartite en assurances collectives le 1er avril […]