Pour le Parlement Européen, les économistes qui interdisent les cryptomonnaies « se trompent ! »

3 juillet 2018 Adrien Pittore 0

La Commission économique du Parlement Européen a rendu un rapport plus qu’intéressant sur les cryptomonnaies. Il pose le fait que le développement des cryptomonnaies répond à la demande actuelle du marché et qu’elles offrent, dans certains cas, des alternatives solides aux monnaies souveraines. Parlement Européen : monnaies virtuelles et politiques monétaires des banques centrales : à l’heure du challenge de Société Tripalio C’est une bombe que vient de lâcher le Commission des affaires économiques et monétaires (ECON) du Parlement Européen. L’une des plus hautes institutions financières européenne a rendu un rapport de 33 pages nommé « Monnaies Virtuelles et politiques monétaires des banques centrales : à l’heure du challenge ». Dans ce dernier, elle rend un avis à contre-courant des économistes qui prônent l’interdiction des cryptomonnaies. Les cryptomonnaies, « une forme contemporaine d’argent privé«  L’analyse, qui a été menée par le Center for Social and Economic Research, un institut de recherche basé à Varsovie, a d’abord reconnu les changements positifs que les cryptocurrences ont apportés aux transactions financières, notant qu’elles sont maintenant «  utilisées globalement, sans tenir compte des frontières nationales « . Mieux, les cryptomonnaies « répondent à la demande réelle du marché. Elles ont le potentiel pour devenir une monnaie privée à part […]

Le Parlement européen souhaite un ministre des Finances de la zone euro

19 février 2017 Redaction 0

Le Parlement Européen a adopté plusieurs résolutions exprimant sa vision du futur que l’Europe pourrait connaître. Parmi celles-ci, la résolution rédigée par le libéral flamand Guy Verhofstadt propose un siège unique pour le Parlement européen et la création d’un ministre des finances de la zone euro. Le Parlement définit sa vision de l’avenir de l’Europe SESSION PLÉNIÈRE Communiqué de presse – Avenir de l’Europe/Intégration européenne / Institutions − 16-02-2017 – 12:45   Si l’UE veut faire face aux défis politiques majeurs à venir, améliorer sa capacité à agir, restaurer la confiance des citoyens et faire en sorte que la zone euro soit plus résistante aux chocs extérieurs, elle doit tout d’abord utiliser pleinement les dispositions du traité de Lisbonne. Cependant, pour aller plus loin, elle doit se réformer plus en profondeur. Tel est le message clé de trois résolutions explorant les évolutions futures de l’Union européenne, adoptées en plénière jeudi. La première résolution, rédigée par Mercedes Bresso (S&D, IT) et Elmar Brok (PPE, DE), se concentre sur ce qui peut être fait pour tirer tout le parti de l’actuel traité de Lisbonne. Elle propose notamment: que le Conseil des ministres devienne une véritable seconde chambre législative et ses configurations des […]