France : Le salafisme… Bientôt considéré comme une secte ?

12 juillet 2018 ptilly 1

Lundi 9 juillet, dans le but de lutter contre le salafisme, M. Bernard CAZEAU, (LREM), président de la commission d’enquête sur l’organisation et les moyens des services de l’État pour faire face à l’évolution de la menace terroriste après la chute de l’État islamique, et sa rapporteure, Mme Sylvie Goy-Chavent, (centriste), présentaient leurs conclusions à M. Bernard LARCHER, Président du Sénat. Cette commission d’enquête était composée de :  M. Bernard CAZEAU; Mme Sylvie Goy-Chavent, rapporteure ; Mme Esther Benbassa, M. Pierre Charon, Mme Hélène Conway-Mouret, MM. Marc-Philippe Daubresse, Alain Fouché, Jean-Noël Guérini, Rachid Temal, vice-présidents ; Mme Martine Berthet, M. Philippe Bonnecarrère, Mme Jacqueline Eustache-Brinio, M. Jacques Genest, Mme Marie-Pierre de la Gontrie, MM. Laurent Lafon, Jean-Yves Leconte, Antoine Lefèvre, Rachel Mazuir, Ladislas Poniatowski, André Reichardt, Hugues Saury. Je vous propose une synthèse en 5 parties ? Voici la première… Les travaux de la commission ont donc débuté le 6 mars 2018. Outre les 49 auditions, dont 23 confidentielles à huis clos, traitées par les parlementaires, ceux-ci s’appuient également sur le constat alarmant d’une note des renseignements français sur le Salafisme, établi fin mai 2018. La note s’inquiète de la lecture de l’islam qui est faite par les imams des mosquées salafistes et dresse le bilan suivant… Largement repris dans le rapport des sénateurs. Les salafistes de plus en […]

Les parlementaires relaient les inquiétudes des opticiens

6 avril 2016 Redaction 0

Le fonctionnement des réseaux de soins créés par des conventions entre les organismes complémentaires d’assurance maladie (OCAM) et les professionnels, établissements et services de santé a été modifié par la loi Le Roux du 27 janvier 2014. Ces conventions permettent d’instaurer des différences de prise en charge pour l’assuré selon que le service dans lequel il se rend adhère ou non à un réseau de soins. Les opticiens sont nombreux à avoir remarqué des pratiques contestables de la part de certains OCAM et ils sont de plus en plus inquiets concernant le contenu du rapport qui devait être remis à ce sujet. De nombreuses questions ont été soumises à la ministre de la santé, Marisol Touraine, mais aucune d’entre elles n’a reçu de réponse à ce jour.   Un rapport sur les réseaux de soins qui se fait attendre Le 12 janvier 2016, M. Yves Daniel a demandé à Mme Touraine ce qu’il en était du rapport d’évaluation qui devait être rédigé au sujet des réseaux de soins. Il rappelle que pour les opticiens le système de réseau est fermé et sélectif. Il souligne avec justesse que le rapport qui devait évaluer l’impact des réseaux de soins sur les professionnels […]