Politique de rémunération, motivation des salariés… et avantages fiscaux

6 janvier 2017 Redaction 0

Article paru sur The Conversation, sous les signatures de Caroline Diard et Virginie Hachard. La politique de rémunération est au cœur des préoccupations des entreprises. Elle comprend différents types de rémunération identifiés par Donnadieu (1993) et apparaît comme un enjeu stratégique car elle contribue à la maîtrise de la masse salariale. La masse salariale correspond au cumul des rémunérations brutes des salariés de l’établissement (hors cotisations patronales) (définition Insee). À cela il faut ajouter les contributions patronales destinées aux organismes de retraite, URSSAF, etc. Maîtriser un budget revient donc à maîtriser les salaires et optimiser les charges patronales. Pyramide des rémunérations. Piloter le système de rémunération permet de fidéliser, motiver les salariés, attirer les meilleurs candidats, et gérer les potentiels. De nombreuses entreprises ont mis en place des systèmes de rémunération généreux, profitant de niches sociales. Certaines ont d’ailleurs créé des postes de spécialistes « compensation et benefits ». Opportunités sociales et fiscales Niches sociales. Cour des comptes/Les Echos/Atlantico Les DRH ont pris l’habitude d’effectuer des arbitrages en fonction des opportunités fiscales et sociales. Parmi les niches sociales, on peut citer l’épargne salariale, les tickets restaurants, chèques vacances, retraite supplémentaire. On entend ici par niche, des éléments de rémunération exonérés de cotisations […]

Rémunération des dirigeants : comprendre ce que « diriger » veut dire

3 novembre 2016 Redaction 0

Cet article a été publié par Blanche Segrestin et Armand Hatchuel sur le site The Conversation.   La tournure que prend le débat sur les rémunérations des dirigeants et l’intervention de l’État ne manquent pas de surprendre. D’un côté, on voit les actionnaires d’une entreprise se rebiffer contre des rémunérations qu’ils jugent soudainement excessives… alors même que depuis longtemps, les actionnaires ont largement approuvé le principe des augmentations par le biais des primes « à la performance », c’est-à-dire en fonction de la valeur actionnariale. Et de l’autre côté, voici que les pouvoirs publics décident de renforcer le poids des actionnaires par rapport à celui du conseil d’administration sur le contrôle des rémunérations afin d’en limiter les excès, alors même qu’ils favorisaient il y a peu l’entrée de salariés au conseil d’administration pour une meilleure prise en compte des parties prenantes de l’entreprise. La confusion dans les débats montre qu’on avait manifestement sous-estimé la difficulté du problème posé par la rémunération des dirigeants : la difficulté à statuer sur ce que diriger une entreprise veut dire.   Rémunérations fondées sur le cours de bourse Si l’explosion des rémunérations depuis les années 70 est intolérable, c’est d’abord parce qu’elle participe d’un accroissement considérable des […]

Les rémunérations dans l’entreprise seront-elles plus encadrées ?

1 juin 2016 Eric Verhaeghe 0

Une proposition de loi visant à encadrer les rémunérations dans les entreprises a été déposée, le 13 avril 2016, par les députés du Parti Communiste Français : Gaby Charroux, François ASENSI, Alain BOCQUET, Marie-George BUFFET, Jean-Jacques CANDELIER, Patrice CARVALHO, André CHASSAIGNE, Marc DOLEZ, Jacqueline FRAYSSE et Nicolas SANSU. Elle a été adoptée, le 26 mai 2016, par l’Assemblée Nationale en première lecture.   Les raisons de la déposition de la proposition de loi Les députés expliquent avoir déposé cette proposition dans un contexte de hausse du taux du chômage et de menace de pauvreté et de précarité. Ils ajoutent que les écarts de rémunération, la répartition des richesses et l’inégalité de revenu constituent une injustice à leurs yeux. D’après les députés, malgré la proposition d’un décret plafonnant la rémunération fixe et variable annuelle des dirigeants, le problème n’a pas été résolu, c’est pourquoi leur proposition de loi est déposée.   La proposition de loi déposée par les députés La proposition de loi visant à encadrer les rémunérations dans les entreprises, défendue par la Confédération européenne des syndicats, a pour principal objectif de limiter les écarts de rémunération au sein de toutes les entreprises. Elle pourrait également, d’après ses auteurs, éradiquer […]