Testez les pâtes du Buono Sano Bello, à Belleville (Paris)

Un italien à Belleville n’est pas forcément un bon motif pour se déplacer. Pourtant, la petite salle du Buono Sano Bello, entre Belleville et les Buttes-Chaumont, constitue une très sympathique escale pour un dimanche midi, à petits prix.

Des produits frais et sans chichi

Cette petite enseigne toute jeune propose des produits frais de bonne qualité. On ne manquera sous aucun prétexte la burrata en entrée, généreuse et de bonne facture. Les amateurs de charcuterie pourront tester la mortadelle tranchée sous les yeux du client. L’ensemble est sans chichi, direct, mais nature et convivial.

Une adresse pour les amateurs de pâtes

L’essentiel de l’enseigne est toutefois tourné vers la reine de la gastronomie italienne: la pâte au blé, servie ici de façon appétissante. La formule est simple et originale: vous choisissez le modèle de pâtes que vous voulez (présenté à table), vous choisissez l’assaisonnement, et le chef vous prépare un beau plat al dente, dans un bol généreux. Là encore, la simplicité et la saveur dominent. Le choix est limité, mais le goût est bien là.

On relèvera tout particulièrement les ravioli à la romagnole, avec son infusion de beurre de sauge qui réjouit le palais et les papilles.

Enfin un tiramisù au goût de mascarpone

Les intégristes du tiramisù feront un test au Buono, Sano, Bello. Certes, la génoise y a malencontreusement remplacé le biscuit cuillère. Mais la crème a bel et bien le goût de mascarpone et c’est une vraie originalité. Foin de ces appareils insipides où l’on ne sait plus ce qui est crème fraîche et ce qui est mascarpone. Le tiramisù a ici un goût de pays.

Améliorer la carte des vins

Seul inconvénient, mais marginal vu la dimension dominicale de la promenade, la carte des vins pèche un peu par manque d’originalité. On y trouve les incontournables vins de Toscane et de Sicile, le prosecco et autres classiques de l’Italie, mais la carte manque un peu de souffle.

Buono, sano, bello, 14 rue de la Villette, 75019 PARIS

Ouvert tous les jours.

Compter 25 euros le repas, vin compris.

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Bygmalion: le méthodique réquisitoire du Procureur de la République

Article sur l'affaire Bygmalion - France Télévision a été initialement publié sur le blog CGC Médias. « Il fallait que tout change...

Fermer