La viande est nécessaire à la santé

Temps de lecture : 2 minutes

Cet article a été lu 1337 fois

Article initialement paru sur Culture Viande.

L’Observatoire CNIEL des Habitudes Alimentaires (OCHA) organisait ce 22 novembre, un colloque sur le thème « Tais-toi et mange » avec pour ambition, si ce n’est de « restaurer la confiance face aux inquiétudes des mouvements anti », au moins de décrypter les mécanismes qui altèrent cette confiance.

Jean-Pierre Poulain (socio-anthropologue, professeur à l’Université de Toulouse) présentait ses travaux sur les signaux faibles annonciateurs de crises. Ils débouchent sur le constat que : « la principale révolution paradigmatique c’est d’accepter que le risque existera toujours et que nous ne pourrons retrouver la confiance ». Face à ce constat, il recommande d’assumer la controverse, seule façon de la banaliser.

Nicolleta Diaso, Anthropologue, professeure à l’université de Strasbourg analyse que le conflit est socialisateur. Il permet de rapprocher les anti dans des communautés d’intérêt. Pour dialoguer avec elles, une seule alternative : avoir recours à un tiers qui fera office de médiateur.

Dans un regard croisé sur l’alimentation et la vaccination, Jocelyn Raude, professeur au département des Sciences Humaines et Sociales à l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP) à Rennes, a mis en lumière les impacts du processus d’autonomisation individuelle qui frappe la société contemporaine. Traduit dans le domaine de la santé, ce processus d’autonomisation peut avoir des effets catastrophiques lorsque par exemple, les français décident de ne plus se faire vacciner. Le phénomène est loin d’être mineur puisqu’il est la principale cause mesurée de l’arrêt de l’allongement de l’espérance de vie en France. Il en est de même en alimentation, où, par effet d’ignorance plus que par effet de mode, nos congénères omnivores mutent en végan et sont frappés – sans l’admettre – de carences en Fer et Vitamines B12 dont les impacts sur la santé, le développement du cerveau et l’équilibre cognitif ont été démontrés. Pour Culture Viande, la filière doit donc assumer de dire que la consommation de viande est nécessaire du point de vu de la santé.

Pour Céline Laisney, prospectiviste à Vigie Alimentation : « Maintenant, il faut montrer. On ne peut plus faire marche arrière ». Elle invite à ouvrir les portes et organiser la pédagogie, citant Danish Crown qui, proposant des visites de ses abattoirs, a reçu 40 000 visiteurs en quelques mois.

Bertrand Hervieu Sociologue, ex vice-président du CGAER analyse que « l’exception française tient aussi au fait que la France est un pays où s’exprime plus qu’ailleurs une volonté critique ; cette expression de méfiance est une expression culturelle de longue tradition qui ne se change pas par décret». Il ajoute : « Il faudra montrer ce qui ne peut pas l’être, dire ce que nous ne savons pas et écouter ce que nous ne voulons pas entendre ».

La consommation de viande est nécessaire à la santé

Le dialogue, la panacée de demain dans une société portée avant tout sur la critique ? Une optique que Culture Viande fait sienne en (ré) expliquant les métiers et les produits. Il reste néanmoins à positionner les outils interprofessionnels pour le développement de l’information auprès du plus grand nombre et en organisant le débat sociétal.

print

2 commentaires sur La viande est nécessaire à la santé

  1. Débat sociétal ? Bande d’hypocrites ! Vous nous refilez à prix fort une viande abattue halal à plus de 90 % avec des risques sanitaires avérés, des animaux torturés dans une lente agonie, une taxe halal reversée à la communauté musulmane qui se graisse au passage avec les industriels et vous vous étonnez que la consommation de viande baisse ?
    http://vigilancehallal.com/wp-content/uploads/2015/03/Synthese-sanitaire-halal.pdf
    http://www.delitdimages.org/101227-2/
    http://vigilancehallal.com/ce-nest-pas-nous-qui-le-disons/
    http://www.delitdimages.org/101227-2/

    Sauf que maintenant les gens s’informent et réagissent ! Moi même je fais 30 kms pour trouver un boucher qui se fournit dans un abattoir qui tue les bêtes de façon non halal car des abattoirs traditionnels existent de moins en moins mais heureusement il en reste encore !
    http://vigilancehallal.com/wp-content/uploads/2012/10/abattoirs-non-halal.pdf

    Que l’industrie de la viande bovine rectifie le tir si elle veut retrouver la confiance du consommateur car à force de prendre les gens pour des cons elle risque de perdre encore plus gros !

  2. Vous n’avez honte de rien. Arrêtez de mentir et de prendre les gens pour des cons. Les végétariens et végétaliens ne sont pas plus carencés que le reste de la population, le fer se trouve dans de nombreux aliments et il suffie se se supplémenter en B12, donc prendre la vitamine à la source, sans passer par les animaux d’élevages qui sont supplémentés. Les médecins honnêtes et non pas vos gugus corrompus savent que les alimentations végérariennes réduisent le risque de cancer du côlon, diabète, mauvais cholestérol (totalement éliminé dans le cas d’une alimentation vegan), maladies cardiovasculaires. Votre secteur criminel et mensonger est en train de sombrer et il faudra vous y faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Angela Merkel, les secrets d’une longévité politique

Article paru sur le site The Conversation, sous la signature de Jérôme Vaillant. Le 20 novembre, Angela Merkel a fait part...

Fermer