Visa et Mastercard déclarent que les cryptomonnaies sont des placements à haut-risques

Les banques et les principaux organes des systèmes financiers actuels continuent de se montrer hostiles aux cryptomonnaies. Peur de voir la concurrence les dépasser ? En tous cas, la blockchain, quant à elle, semble les séduire.

L’annonce n’a pas été relevée. Pourtant elle a une importance toute particulière dans le monde de la finance. Alors que les banques se montrent plus que méfiantes face à l’attraction grandissante des cryptomonnaies, deux des plus grands opérateurs mondiaux viennent de prendre une décision qui risque de changer beaucoup de choses.

Une attitude ouvertement hostile aux cryptomonnaies

Comme l’annonce la revue Finance Magnates, Visa et Mastercard continuent leurs actions contre les cryptomonnaies et les ICO. Les deux opérateurs ont déclaré (en avril dernier) ces technologies comme étant des actifs à haut-risque.

Avec une conséquence immédiate : la période de rétrofacturation (une rétrofacturation est la facturation d’une carte bancaire qui a été contestée ou déclarée comme fraude par une compagnie de carte bancaire) pour les paiements envoyés aux négociants en valeur mobilières à haut risque est passée à 540 jours !

Une décision qui officiellement, est prise dans l’intérêt des consommateurs afin de lui éviter toute déconvenue face à une baisse importante de la valeur des cryptomonnaies ou encore face à une arnaque à l’ICO.

Mastercard annonçait aussi avoir expliqué ces changements à ses utilisateurs dans un email. Pour autant, on se rappelle aussi qu’Ajay Banga, le PDG de Mastercard, avait une attitude particulièrement hostile face aux cryptomonnaies. Quelques mois auparavant, il déclarait que concevoir la cryptomonnaie comme de la « camelote. »

De son côté, Visa a également arrêté de prendre en charge les cartes de crédit reliées à portefeuilles de cryptomonnaie. 

Pour autant, si les banques et les opérateurs se montrent méfiants vis à vis des cryptomonnaies, ils le sont beaucoup moins en ce qui concerne la blockchain. Mastercard s’est d’ailleurs fait spécialiste de dépôts de brevets liés à cette technologie.

2 commentaires sur Visa et Mastercard déclarent que les cryptomonnaies sont des placements à haut-risques

  1. La où il y a de la (block)chain il n’y a pas de plaisir
    SI AU MOINS LES MINEURS ÉTAIENT PLUSIEURS (AU MOINS 8) À VALIDER UNE TRANSACTION, POUR ÉVITER (TUER) LA SPÉCULATION …

    https://www.project-syndicate.org/commentary/blockchain-big-lie-by-nouriel-roubini-2018-10/french
    Le grand mensonge de la blockchain

    https://www.capital.fr/polemik/faut-il-une-fois-pour-toutes-investir-dans-le-bitcoin-1256895

    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/industrie-financiere/le-bitcoin-est-une-escroquerie-qui-va-imploser-estime-dimon-jp-morgan-750065.html

    http://la-chronique-agora.com/bitcoin-escroquerie-jamie-dimon/

    https://www.lepoint.fr/dossiers/economie/bitcoin-affaire-ou-arnaque/

    https://graphseobourse.fr/bitcoin-danger-arnaque-et-scandale-a-venir-des-cryptomonnaies-et-comment-vous-en-premunir/

    https://www.numerama.com/business/322688-bitconnect-enquete-sur-une-escroquerie-a-lheure-des-influenceurs-et-des-cryptomonnaies.html

    https://lilianeheldkhawam.com/2017/12/20/bitcoin-attention-a-larnaque-dossier/

    https://www.crypto-france.com/le-veritable-loup-de-wall-street-le-bitcoin-est-une-escroquerie-de-grande-envergure/

    http://bertrandsene.fr/14-et-si-le-bitcoin-n-etait-qu-une-gigantesque-escroquerie

    https://coin24.fr/actualites/lancien-pdg-de-paypal-bitcoin-enorme-escroquerie/

    https://cryptonaute.fr/nouriel-roubini-bitcoin-grande-arnaque-histoire/

    http://finance.blog.lemonde.fr/2017/10/07/le-bitcoin-dans-la-tourmente-la-fraude-est-de-plus-en-plus-evidente/

    https://www.marianne.net/economie/bitcoin-l-arnaque-geante-sur-internet

    https://cryptonaute.fr/nouriel-roubini-crypto-monnaies-echecs-bitcoin-blockchain/

    Si au moins les mineurs étaient plusieurs (au moins 8) à valider une tranaction, pour éviter (tuer) la spécul…
    SI AU MOINS LES MINEURS ÉTAIENT PLUSIEURS (AU MOINS 8) À VALIDER UNE TRANSACTION, POUR ÉVITER (TUER) LA SPÉCULATION …

    La où il y a de la (block)chain il n’y a pas de plaisir

    https://www.contrepoints.org/2018/10/22/328359-les-metamorphoses-du-bitcoin

  2. En ce qui concerne le système de blockchain c’est au niveau des mineurs qu’il faut sécuriser les transactions à savoir tripler voire quintupler les mineurs concernés par un point de transit auquel ils seront attachés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Branche CODENA : le match rhône-alpin des complémentaires santé Eovi et Apicil

La branche codena, ou commerces de détail non alimentaires, compte plus de 106 000 salariés et près de 20 000...

Fermer