Wall Street s’envole ! La guerre d’étroits (d’esprit) n’aura pas lieu ?

Annonce de détente commerciale entre les États-Unis et l’Union européenne. Mercredi 25 juillet, Wall Street finit à la hausse malgré quelques mauvais résultats chez Boeing, General Motors ou AT&T.

Donald Trump a reçu à Washington Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, pour discuter de la détente des différends commerciaux entre les États-Unis et l’Union européenne.

Détente commerciale

TweetMan Donald, qui menace de taxer les importations de voitures européennes, aurait obtenu des concessions de l’UE pour éviter une guerre commerciale. L’UE aurait possiblement accepté d’importer plus de soja et de gaz naturel liquéfié des États-Unis et de baisser les droits de douane dans l’industrie entre les deux blocs.

Ces informations publiées aux derniers instants de la séance ont fait bondir les trois grands indices de Wall Street à l’approche de la clôture et Boeing réduit des pertes qui pesaient fortement sur le Dow Jones.

Facebook monte et chute !

On attendait hier les résultats trimestriels de plusieurs géants américains.

General Motors envoie un signal à l’administration Trump en mettant en avant la hausse des prix de l’acier et de l’aluminium due aux droits de douane. Le constructeur automobile abaisse fortement sa prévision de bénéfice pour 2018.

Fiat Chrysler Automobiles plonge de -11,83%, en raison d’une baisse étonnante du bénéfice trimestriel, sans raison apparente avec la mort de son ex-patron Sergio Marchionne.

L’opérateur télécoms AT&T a lâché 4,51% en raison d’un chiffre d’affaires inférieur aux attentes. Malgré tout, les géants des nouvelles technologies ont contribué à soutenir la tendance avec des gains de 2,95% pour Microsoft ou 0,94% pour Apple.

Facebook a pris 1,32% avant la publication de ses résultats trimestriels. Cependant,  après la clôture, le titre chute de 9% en gré à gré après l’annonce d’un nombre d’abonnés inférieur aux espoirs.

Le secteur techno épargné !

Le secteur technologique est relativement préservé de la guerre commerciale et c’est pourquoi on le voit réussir si bien cette année. Quiconque est préoccupé par les droits de douane jugera que c’est un bon endroit où se cacher !

Lamar Villere. Gérant de portefeuilles chez Villere & Co

Résultats historiques

Sur les 148 entreprises du Standard & Poor’s 500 ayant publié leurs résultats avant la clôture de mercredi, 85,8% annonçaient un bénéfice supérieur aux attentes. Si ce taux se maintenait, il serait le plus élevé jamais enregistré depuis les premières statistiques sur le sujet au premier trimestre 1994 !

S’il y a des inquiétudes au sujet des conflits commerciaux entre les États-Unis et l’Union européenne, les fondamentaux économiques, les résultats des entreprises l’emportent largement sur les craintes commerciales !

Randy Frederick. Vice-président trading et dérivés de Charles Schwab

L’effet grande-gueule de TweetMan Donald aurait-il un effet vertueux ?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Catastrophe industrielle pour EDF ! L’EPR se fait dessouder !

Initialement livrable en 2012, le réacteur nucléaire EPR de Flamanville dans la Manche, pourrait (putatif) n’être livré qu’en 2020 !  Et...

Fermer